Publié par : Papy40 | 01/02/2011

Résiliation sans frais : l’UFC confirme la mauvaise volonté des opérateurs

Source : ZDNet

par Olivier Chicheportiche
 

Les témoignages reçus par l’association de consommateurs montrent que les opérateurs, et notamment SFR, mettent de nombreux bâtons dans les roues des abonnés.

Sondage du 28/01/2011 au 28/02/2011 4534 votes

Avec l’augmentation de la TVA, au 1er février, comptez-vous résilier (sans frais) votre abonnement chez votre opérateur ?

  • 76,8% Oui
  • 23,2% Non

Les opérateurs télécoms ont décidé de ne faire aucun cadeau à leurs clients qui souhaitent résilier sans frais leurs abonnements. Rappelons que l’augmentation de la TVA (le 1er février) sur les abonnements Internet et mobile permet de quitter gratuitement son fournisseur pendant quatre mois.

Face à une potentielle fuite importante de clients, les opérateurs semblent avoir décidé de jouer la carte de la mauvaise volonté. ZDNet.fr a ainsi évoqué le cas SFR qui multiplierait les obstacles face à une envolée des demandes de résiliation.

L’opérateur n’autorise ainsi pas les résiliations sans frais pour des abonnements souscrits après le 15 novembre dernier, même si cette mesure apparait aux limites de la légalité. La répression des fraudes (DGCCRF) enquête d’ailleurs sur cette question.

Plus de 7 plaintes sur 10 pour SFR

Selon nos informations, la filiale de Vivendi jouerait également sur les éventuelles difficultés à appliquer la portabilité du numéro de téléphone en faisant croire qu’elle est complexe, impossible voire payante.

Un constat vérifié par les messages sur les forums dédiés et par l’UFC Que Choisir. L’association de consommateurs a en effet mis en place un observatoire des pratiques des opérateurs liées à ces questions de résiliation.

Le bilan est déjà sans appel. "Samedi 29 janvier à 12 heures le compteur affichait 320 témoignages et les observations des consommateurs continuent d’affluer. Parmi ces témoignages une large majorité, 80%, sont relatifs à un litige avec un opérateur . Le champion toutes catégories est SFR qui représente 76% des plaintes. Orange arrive en second avec 16%, Alice/Free ferme la marche avec 8%", peut-on lire dans un communiqué.

Les témoignages mettent bien en avant le refus de résilier pour des contrats signés après le 15 novembre 2010 et des frais liés à la portabilité. "Cela représente 30 % des litiges pour SFR, 36% pour Orange et 100% pour Alice/FREE", note l’association.

"SFR est l’opérateur le plus concerné par ces litiges", souligne Edouard Barreiro de l’UFC interrogé par nos confrères du Nouvel Observateur. "SFR empêche de résilier avant le 1er février, veut appliquer des frais, souhaite faire payer la portabilité du numéro, etc. Ce qui est contraire à la loi".

L’UFC met donc "en demeure les opérateurs de mettre fin à ces entraves illégitimes et déloyales, et, à défaut, engagera tous les démarches judiciaires utiles pour préserver les droits des consommateurs".

Lien : les demandes de résiliation s’envolent chez SFR

Publicités

Catégories