Publié par : Papy40 | 02/06/2011

Fibre optique : Orange et SFR accusent Free de ne pas respecter les règles

 

Fibre optique : Orange et SFR accusent Free de ne pas respecter les règlesLes concurrents de Free ont déposé une plainte auprès du régulateur. Ils l’accusent de ne pas respecter la règle de la mutualisation dans les immeubles et de bloquer leurs projets.

La bonne entente entre les opérateurs en matière de fibre optique semble terminée. Jusqu’à aujourd’hui, il semblait que les acteurs du marché allaient dans le même sens pour les déploiements FTTH dans les zones denses.

Selon le cadre règlementaire mis en place par l’Arcep, un premier opérateur qui fibre un immeuble situés dans ces zones (les grandes villes) doit ouvrir son réseau à ses concurrents afin d’éviter les travaux multiples. Aux propriétaires de choisir ensuite quel opérateur deviendra FAI pour l’immeuble.

Mais visiblement, les choses ne se passent pas comme prévu. Selon Les Echos, Orange et SFR accusent Free de ne pas jouer le jeu. Lorsque le groupe de Xavier Niel fibre un bâtiment, il empêcherait techniquement à ses concurrents de s’y brancher.Conséquence, les propriétaires n’ont plus le choix : c’est Free ou rien.

Inertie

Un responsable d’un opérateur concerné cité par le quotidien explique : "Nous considérons que les infrastructures de Free dans ces immeubles ont été mal construites. Nous avons les pires difficultés à accéder à la fibre optique posée par Free, ce qui nous empêche de vendre nos offres dans ces immeubles."

Les concurrents du trublion estiment donc que Free ne respecte pas la règlementation en place et ont donc chacun porté plainte devant le régulateur. 85 000 logements dans 7000 immeubles seraient concernés par ce problème de mutualisation.

Si Free minimise le problème, il a contre-attaqué en portant plainte à son tour contre Orange pour les mêmes raisons… Ce dernier s’étonne de cette procédure et souligne qu’il n’a pas ce type de problème avec SFR qui confirme.

Free est également accusé de préempter les immeubles. Explication : après avoir signé une convention avec un syndic d’immeuble, l’opérateur a pour obligation de déployer la fibre dans les six mois. Or, il semble que dans de nombreux cas, ce délai ne soit pas tenu. Parfois, aucun déploiement n’est réalisé, plus de 6 mois après la signature.

Un constat que l’on retrouve dans de nombreux forums sur la question où Free est épinglé pour son inertie.

Publicités

Catégories