Publié par : Papy40 | 27/09/2012

Téléphonie : quand Free harcèle un client décédé

 

Source : Le Parisien

L'opérateur Free aurait relancé et menacé à plusieurs reprises un abonné dont il savait pourtant qu'il était décédé.

L’opérateur Free aurait relancé et menacé à plusieurs reprises un abonné dont il savait pourtant qu’il était décédé. | Damien Meyer

Free aurait agi en toute connaissance de cause. L’opérateur de téléphonie mobile a envoyé un courrier de relance a un abonné, un homme de 38 ans, habitant la région de Lannion (Côtes-d’Armor), mort depuis deux mois, rapporte Ouest France.

Le mois du décès du client lannionais, un avis de décès avait pourtant été adressé à la banque pour bloquer les prélèvements à venir.
Au courant de cette mesure, puisque la banque a dans un premier temps répondu «le titulaire du compte est décédé», Free a tout de même envoyé en juillet une lettre de relance au défunt. L’auteur de la lettre menace même de «bloquer l’accès Internet et d’engager des poursuites nécessaires pour recouvrer les sommes dues». La compagne du défunt, saisie par l’absurdité de la menace, n’en revient pas. «Je pensais qu’ils allaient réaliser leur erreur et rectifier le tir, explique-t-elle. Et ce n’est pas facile de les appeler…»
Malheureusement, la procédure lancée par Free n’en reste pas là. Les mois passant, le montant réclamé par Free à cette famille augmente et passe de 56,50 € à 96,38 €. L’opérateur, via une société de recouvrement, menace cette fois l’abonné décédé devant le tribunal. La compagne du défunt n’a toujours pas donné suite. La famille attend aujourd’hui des excuses de Free.

Advertisements

Catégories