Publié par : Papy40 | 21/01/2013

Microsoft défend son antivirus, recalé deux fois à des tests de sécurité

Sécurité : Recalé deux fois de suite lors des tests de détection de menaces d’AV-Test, Microsoft relativise l’échec de Security Essentials et Forefront Endpoint Protection estimant que les malwares utilisés et non détectés ne sont pas un risque pour ses clients. Un argument un peu court ?

AV-Test est bien connu pour ses tests réguliers, et qualifiés d’indépendants, des antivirus du marché. Mais Microsoft n’est pas vraiment satisfait de ces audits de détection de ses produits de sécurité : Forefront et Security Essentials.

Il faut dire que l’éditeur a échoué aux tests deux fois consécutivement. De quoi soulever de sérieuses questions sur la fiabilité de ces solutions.

Mais Microsoft a une explication à cet échec : AV-Test a utilisé pour son audit des programmes malveillants sans intérêt.

Sans intérêts car l’éditeur l’assure, seuls 0,0033% des clients de Security Essentials et Forefront Endpoint Protection ont été confrontés à ces malware. En outre, 94% des échantillons de malware non-détectés pendant l’audit AV-Test n’affectent pas ses clients. Pas de quoi s’inquiéter donc tient à faire passer Microsoft.

Publicités

Catégories