Publié par : Papy40 | 28/06/2013

Mobile : nouvelle baisse des tarifs depuis l’étranger le 1er juillet

 

Source : ZDNet

Règlementation : Sous l’impulsion de la Commission européenne, les tarifs de roaming ont fondu de 80% depuis 2007. A partir du 1er juillet, la facture baissera encore sur les communications voix et data.

A l’approche des congés, la question des vacanciers est souvent la même : dois-je éteindre mon mobile à l’étranger pour éviter de me retrouver avec une facture salée ? A partir du 1er juillet prochain, cette facture sera encore un peu moins élevée grâce à la baisse des plafonds imposés par la Commission européenne.

Dès ce lundi, les tarifs maximums du "roaming" baisseront donc en moyenne de 36% hors TVA. Les appels émis passent ainsi de 29 à 24 centimes la minute et les appels reçus de 8 à 7 centimes la minute.

Le téléchargement d’un mégaoctet de données passera de 70 centimes à 45 centimes, tandis que l’envoi de SMS sera désormais facturé 8 centimes contre 9 auparavant. Les SMS reçus en déplacement au sein de l’UE resteront gratuits.

Nouvelle baisse en 2014

Sous l’impulsion de la Commission européenne, les tarifs de roaming auront donc fondu de 80% depuis 2007. Mais pour Bruxelles, il s’agit d’aller encore plus loin pour en finir avec ce surcoût payé par des millions d’Européens en déplacement.

« Je veux que nous montrions aux citoyens que l’Union européenne a un impact sur leur vie, que nous avons adapté les règles à leurs attentes légitimes. (…) Je veux que vous puissiez retourner vers vos électeurs en leur disant que vous avez réussi à mettre fin aux coûts d’itinérance. », lançait en mai dernier Neelie Kroes, la commissaire européenne chargée des Nouvelles technologies.

Outre une nouvelle baisse des plafonds le 1er juillet 2014, la Commission compte proposer avant fin septembre un paquet législatif de dispositions garantes de la neutralité du Net et du libre accès des citoyens à internet. Traduction : en finir avec ces frais.

Si tout se passe comme prévu, ces dispositions seront adoptées autour de Pâques 2014 par le Parlement européen et le Conseil, et ils entreront en vigueur entre 2015 et 2016 d’après Ryan Health, le porte-parole de Neelie Kroes.

« Les marchés doivent fonctionner, les appareils doivent fonctionner, les réseaux doivent fonctionner et les investissements doivent être faits. Nous ne pouvons pas nous permettre de conserver les obstacles innombrables et artificiels qui existent actuellement. », ajoute la commissaire.

Publicités

Catégories