Publié par : Papy40 | 03/12/2014

Bientôt une plainte en France contre Adblock Plus, et les bloqueurs de pub–Voir démenti à la fin du billet –

 

Source : ZDNet

Business : Editeurs de presse et annonceurs, membres du GESTE, devraient déposer plainte contre AdBlock Plus et les différents bloqueurs de publicité dans les tous prochains jours.

Cette possibilité était examinée de très près depuis un certain temps maintenant : plusieurs éditeurs de presse devraient engager une action en justice à l’encontre des bloqueurs de publicités et notamment du plus populaire d’entre eux, Adblock Plus.

Comme le rapportent Les Echos, cette plainte devrait être déposée « bientôt », soit dans les prochains jours, par le GESTE regroupant les éditeurs de contenus et services en ligne – dont Google, Cup Interactive, 20 Minutes, Deezer, Le Figaro, Mediapart, Microsoft, etc.

Publicité contre rémunération 

Les modalités de cette action en justice sont actuellement à l’étude et les acteurs français ont entamé un rapprochement avec leurs homologues allemands qui ont attaqué AdBlock Plus en juillet dernier.

Dans le collimateur des éditeurs, le modèle commercial d’AdBlock Plus qui consiste à faire payer les éditeurs de site pour que ceux-ci intègrent sa liste blanche et que leurs publicités (si elles respectent un cahier des charges) échappent aux filtres.

Le GESTE fait également valoir un risque financier. En France, 5 millions de PC seraient équipés d’un bloqueur de publicité, ce qui aurait pour effet une baisse de l’audience exposée à la publicité de 20 à 40%.

Non, pas de plainte imminente contre AdBlock Plus…

Mise à jour 12H28 : Selon une information des Echos, le Geste, le groupement des éditeurs et services en ligne s’apprête à déposer une plainte à l’encontre d’AdBlock Plus et des autres bloqueurs de publicité. En réalité, d’après nos sources, il n’en est rien. Emmanuel Pardoy, directeur des rédactions de Cup Interactive (éditeur de ZDNet.fr) et secrétaire général du GESTE a d’ailleurs démenti l’information sur Twitter dès ce matin : " le Geste poursuit ses consultations juridiques sur le sujet, aucune action imminente décidée" assure-t-il.

Publicités

Catégories