Publié par : Papy40 | 10/09/2018

Windows 10 : les entreprises n’auront plus à migrer aussi souvent

Source : ZDNet

Technologie : Microsoft a entendu la grogne des utilisateurs professionnels de Windows. Les clients Windows 10 Entreprise et Education pourront désormais conserver une version de l’OS durant 30 mois contre 18 aujourd’hui. Enfin presque…

En réponse aux professionnels de l’IT, qui jugent le rythme des mises à jour majeures de Windows 10 trop rapide, Microsoft fait évoluer la durée de support des nouvelles versions du système d’exploitation.

L’éditeur ne renonce pas à publier deux mises à jour des fonctionnalités Windows 10 par an. Cette politique, dans le cadre de laquelle Microsoft publie de nouvelles mises aux environs de mars et septembre chaque année, n’est pas remise en cause.

2 mises à jour par an, 2 rythmes différents

La firme de Redmond a choisi de jouer sur un autre levier pour répondre aux demandes de ses clients. Elle fait ainsi évoluer le calendrier de support pour les éditions Windows 10 Enterprise et Education, uniquement.

Les utilisateurs de ces éditions de sa plateforme pourront ainsi désormais procéder à la mise à jour de leurs systèmes d’exploitation tous les 30 mois, soit plus de deux ans, contre 18 mois actuellement. Voici comment cela fonctionnera.

Tout d’abord, pour les clients Windows 10 Home, Pro et Office 365 ProPlus, rien ne change. Les mises à jour biannuelles des fonctionnalités de ces produits seront supportées pendant 18 mois pour les versions de mars et de septembre. Les clients Windows 10 Enterprise et Education sont les seuls concernés par les modifications annoncées le 6 septembre.

Toutes les mises à jour actuellement sous support des éditions Windows 10 Enterprise et Education (versions 1607, 1703, 1709 et 1803) bénéficieront d’une prise en charge pendant 30 mois, à compter de leur date de publication initiale.

Dans la même logique, toutes les futures mises à jour fonctionnelles des éditions de Windows 10 concernées dont la sortie intervient en septembre (à partir de la mise à jour 1809/octobre 2018) seront supportées pendant 30 mois à compter de leur date de publication.

Mais cela se complique ensuite. Les futures mises à jour des éditions Windows 10 Enterprise et Education dont la sortie est prévue en mars (à partir de 1903/Windows 10 19H1) continueront à être prises en charge pendant 18 mois à compter de leur date de publication. Les responsables de Microsoft affirment que la conservation de ce calendrier répond aux clients souhaitant maintenir un calendrier de déploiement plus rapide des fonctionnalités de Windows 10.

Pourquoi Microsoft a-t-il prolongé la période de support pour les mises à jour d’automne/septembre et non celles du printemps/mars ? Jared Spataro, vice-président de Microsoft 365, déclare que les clients sont plus enclins à réaliser les mises à jour à l’automne en raison des cycles budgétaires et de discussions sur les mises à jour plus importantes.

Les entreprises choisiront la sécurité, dixit Microsoft

Ne faut-il pas également une voir une hiérarchie entre les mises à jour, la première pouvant être qualifiée de mineur par rapport à celle intervenant au second semestre ? Selon Spataro, interrogé par ZDNet, ce n’est pas le cas. "La cadence semestrielle reste notre étoile polaire" assure-t-il.

Même si les clients Enterprise et Education pourront choisir de migrer seulement une fois tous les deux ans, le dirigeant estime que la majorité d’entre eux ne feront pas ce choix, en particulier en raison des évolutions en termes de sécurité permis par un rythme de mise à jour bi-annuel.

Jusqu’à présent, Microsoft étendait progressivement le support aux utilisateurs de Windows 10 Enterprise et Education. L’année dernière, Microsoft a ajouté six mois de support supplémentaire pour Windows 10 1511. En février de cette année, Microsoft en a fait de même pour Windows 10 1607, 1703 et 1709. Ces extensions ont fait passer la période de support de 18 mois à 24 mois pour ces clients, leur donnant "un peu plus de temps pour implémenter Windows en tant que service."

Il est louable que Microsoft reconnaisse (enfin) que le rythme de mise à jour de Windows 10, deux fois par an, n’est pas réaliste pour certains de ses principaux clients. Il sera intéressant de voir combien choisissent finalement d’appliquer les mises à jour tous les deux ans, en dépit de l’argument sécurité mis en avant par Microsoft.

Publicités

Catégories