Publié par : Papy40 | 12/10/2018

Microsoft doit se recentrer sur les fondamentaux de Windows 10, pas seulement sur les nouvelles fonctionnalités

Source : ZDNet

Technologie : Opinion : Microsoft doit quitter le train des nouvelles fonctionnalités, au moins temporairement, et rétablir la fiabilité et les fondamentaux de Windows 10.

Windows en tant que service, tel qu’il existe actuellement, ne fonctionne pas. Le projet de Microsoft de publier deux fois par an des mises à jour des fonctionnalités pour Windows 10, comme le fait Microsoft depuis 2015, n’est pas considéré comme un avantage supplémentaire par de nombreux clients.

Après la débâcle entourant la mise à jour Windows 10 octobre 1809, la perception selon laquelle Microsoft a perdu le contrôle de sa stratégie de mise à jour de Windows 10 est encore plus patente.

L’accident industriel 1809 justifie une remise en question

Petit rappel des faits concernant la version 1809 : Microsoft a commencé à la diffuser le 2 octobre. Certains des premiers utilisateurs ont vu leurs photos, fichiers, favoris et autres données effacés après l’installation des nouveaux éléments. Microsoft a interrompu la 1809 et la teste à nouveau avec les Insiders avant de recommencer à la déployer auprès de l’ensemble des clients.

Je ne vois aucun signe suggérant que Microsoft soit prêt à renoncer, dans un avenir prévisible, à ses projets de diffuser deux mises à jour fonctionnelles par an de Windows 10. La société a récemment fait un geste en direction de ses clients Enterprise et Education, leur permettant d’installer une seule mise à jour des fonctionnalités tous les deux ans. Mais les clients Windows 10 Home et Pro ne bénéficient pas de ce répit.

Mon collègue de ZDNet, Ed Bott, a suggéré que Microsoft permette aux utilisateurs de Windows 10 Home de choisir entre appliquer les deux mises à jour des fonctionnalités de Windows 10 chaque année ou de différer et d’en appliquer seulement une par an.

Je pense que Microsoft doit aller plus loin : il est temps que l’éditeur publie au moins une, voire plusieurs, mises à jour de Windows 10 qui se concentrent exclusivement sur la fiabilité/les fondamentaux, et non sur les fonctionnalités. Revenir à l’essentiel et déterminer ce qui ne fonctionne pas avant de poursuivre tête baissée sur le chemin ‘nous avons des centaines de nouvelles fonctionnalités.’

Identifier comment mieux tester OneDrive et Windows 10 ensemble. Collaborer avec les constructeurs OEM pour déterminer comment, le cas échéant, publier les pilotes mis à jour simultanément avec les nouvelles mises à jour des fonctionnalités.

Je suis sûr que personne chez Microsoft ne souhaite cela. Qui veut admettre qu’une initiative clé d’une entreprise ne fonctionne pas ? Il est plus facile de continuer à dire qu’un "petit sous-ensemble" de clients rencontre ce problème, donc tout va bien, plutôt que d’admettre que cette approche n’est pas viable.

Mais même s’il s’agit d’un "centième de un pour cent" de clients confrontés à un problème particulier, l’optique sur la qualité et la fiabilité de Windows 10 n’est pas bonne.

De nouvelles fonctionnalités 2 fois par an, est-ce nécessaire ?

Je suis franchement surprise que quiconque (à l’exception des journalistes qui ont besoin de tester des produits) "recherche" sciemment une nouvelle version de Windows 10 dès sa publication. (Je suis sûr qu’un certain nombre d’utilisateurs le font inconsciemment en recherchant les mises à jour une fois qu’une nouvelle mise à jour est disponible.)

Même après le déploiement des deux, trois ou quatre premières mises à jour cumulatives pour une nouvelle version, je suis toujours méfiante quant à leur installation sur mon PC. Je sais que ces versions ont été testées en interne chez Microsoft et en externe par le biais du programme Insider, mais elles causent inévitablement des problèmes de compatibilité et d’autres bugs chez les utilisateurs. Et je n’ai tout simplement pas le temps, ni dans de nombreux cas les connaissances requises pour réparer ce qui se casse.

En parlant de test, il est de notoriété publique que Microsoft a licencié beaucoup de ses testeurs Windows en 2014, mettant en place de nouvelles procédures de test unitaire. Je ne pense pas que Microsoft inversera ce cours et ramènera les tests en tant que discipline distincte. Mais l’éditeur pourrait améliorer ses procédures de test et l’infrastructure de support dans le cadre d’un retour aux fondamentaux.

Afin de se concentrer sur la fiabilité à ce stade, Microsoft devrait s’engager à faire de la version 19H1 ou de la suivante en septembre 2019 une mise à jour de fiabilité. Pas une Creators Update ou une Anniversary Update. Une mise à jour de fiabilité ennuyeuse, mais extrêmement utile.

Et si le résultat est au rendez-vous, peut-être Microsoft ajouterait-il une mise à jour de fiabilité régulière à sa stratégie de maintenance Windows 10, que ce soit tous les deux ans ou même une fois par an. (Vous vous souvenez de l’ancienne cadence de publication "majeure/mineure" à l’époque de Windows 7 ? Peut-être est-il temps d’y revenir.)

Plus tôt cette année, Microsoft a intégré l’ingénierie Windows au sein de la division Azure, dirigée par le vice-président exécutif Jason Zander. Pendant ce temps, l’autre moitié de l’équipe Windows, plus concentrée sur les "expériences", a été confiée au vice-président exécutif Rajesh Jha. Il y a de nouveaux shérifs Windows en ville qui semblent se soucier beaucoup de la fiabilité et des fondamentaux. Ce pourrait être le moment idéal pour revoir l’ordre des priorités.

Article "Microsoft needs to refocus on Windows 10 fundamentals, not just new features" traduit et adapté par Christophe Auffray, ZDNet.fr

Publicités

Catégories